Cuba, mi Amor

cuba

Cuba mi amor ! L’article du jour est un peu particulier. En effet, je ne vais pas vous parler d’un endroit que j’ai visité mais que je souhaite “absolument” visiter. Eh oui ! Depuis plus de deux ans voire plus je n’ai qu’un voyage en tête : CUBAAAAAA !

Pourquoi je souhaite me rendre à Cuba ?

cuba-drapeau-article

Je répondrai à cela “eh bien pourquoi pas ?”. Cuba aiguise la curiosité de nombreuses personnes car suite à un blocus économique d’un demi-siècle, cette île fut comme figée dans le temps. Mais depuis 2014, l’état cubain a libéralisé le secteur du tourisme et assouplit ses relations avec les Etats-Unis, l’île est ainsi devenue une destination en vogue.

Bien sûr, je pense que cela aura des répercussions sur l’île qui sera susceptible d’opérer de grands changements.

C’est pourquoi je souhaite visiter l’île de Castro avant que ses grands changements soient définitivement actés. En effet, Cuba regorge de trésors à connaître. En plus de cela, Cuba est un exemple de diversité culturelle dû à son héritages du passé qui s’en ressent à travers le métissage de sa population, de sa nourriture, de son art, sa musique et de son architecture.

Et après maintes et maintes recherches sur Cuba (séquence remerciement :” je tiens à remercier internet, les documentaires, les ouvrages portant sur Cuba qui m’ont permis d’en connaître plus sur cette jolie île”) je vous donne les principaux points qui m’ont donné envie de visiter cette perle des Caraïbes.

 Les voitures mythiques

voiture-cuba

Le marché de l’automobile a dû survivre pendant près d’un demi-siècle sans importations et sans exportations des voitures et pièces de voitures. Cela poussa les cubains à chouchouter les voitures et faire preuve de système D pour mettre sur pied roue ces voitures d’exception . Ce sera un pur dépaysement de voir sur les routes des véhicules mythiques Américaines des années 50 de la Pontiac à la Chevrolet 150, une sorte collection de voitures anciennes à ciel ouvert !

Architecture coloniale

ville

J’ai toujours été très sensible aux architectures des villes lorsque je voyage. Et en raison de son passé colonial qui a laissé des traces, il n’est pas rare d’y voir des maisons aux teintes vives où sont créer d’immenses porches couverts, des systèmes de volets pour permettre à la brise d’entrer, et des vitraux multicolores au-dessus des portes d’entrée pour diffuser la lumière du soleil.

Bien sûr qui dit ville cubaine on pense aussitôt à La Havane ou à Santiago de Cuba par exemple. Pourtant d’autres villes éloignées de la capitale ont tout autant de cachet par leur particularité. Par exemple, Trinidad (et non Trinidad and Tobago!) vaut aussi le détour. Elle est placée au patrimoine de l’UNESCO.

trinidad

En effet, cette ville attire de plus en plus de touristes du fait de son architecture coloniale dans les tons de pastel où le temps semble s’y être arrêté au 19e siècle avec la crise de la canne à sucre qui figea la ville.

D’ailleurs, une vieille locomotive datant du début du 20e siècle conduit les touristes à travers les anciennes plantations de cannes à sucre.

locomotive

On y trouve aussi des endroits reculés où surplombés de collines, de magnifiques chutes d’eau et j’en passe. Parfois, il est bien de sortir du confort des zones touristiques typiques et  de découvrir d’autres paysages cubains.

cascade

vert

Les cigares cubains

cigare

Cuba c’est LE pays du cigare par excellence ! Il est cultivé dans plusieurs régions de l’île et il est l’une des principales économies du pays. Et bien que je ne fume pas j’aimerai découvrir le processus de fabrication des cigares dans une usine de cigares et savoir pourquoi ils sont aussi réputés.

Le rhum cubain

C’est aussi un des produits phares de Cuba. Pour la petite histoire en 1862, la compagnie de rhum Bacardi a été formée, et pendant presque cent ans, a produit le rhum le plus connu de Cuba jusqu’à ce que le gouvernement de Castro saisisse tous les biens et propriétés de la famille qui a été forcée à l’exil. Aujourd’hui, c’est le populaire Havana Club qui est présent partout sur l’île, tandis que Bacardi opère à partir des Bermudes.

D’ailleurs le Mojito, le Cuba Libre et le Daiquiri sont de célèbres cocktails made in Cuba !

Las playas !

Cuba dispose de nombreuses plages qui s’étendent sur des kilomètres infinis de sable blanc et une mer d’un bleu azur. Il y en aura pour tous les goûts de la station balnéaire prisée avec Guardalavaca à une plage loin de la zone touristique avec Starfish Beach. Les plongeurs ne sont pas en reste avec Maria La Gorda Beach qui propose de nombreux sites de plongées. Il y a aussi des plages locales idéales pour les familles aux kilomètres de plages intimes. plage-varadenos

Avec des plages comme cela, je m’imagine bien boire un Virgin Mojito tout en me prélassant sur un transat. Le rêve !

Mais pas seulement !

Des nombreux témoignages que j’ai lu de personnes ayant visiter Cuba, il en ressort que Cuba est authentique et qu’ils ont eu l’impression d’être dans un autre monde où le temps s’est arrêté.

Mais aussi ce qui marque est l’absence de spot publicitaire ou de grandes multinationales comme Burger King par exemple. Et c’est peut-être pas plus mal !

Pour ma part, je suis admirative de voir comment une île de la Caraïbe a un passé qui a fait un tel écho à l’internationale notamment lors de la Révolution ou lors de l’embargo. Sans compter la culture cubaine qui est assez forte : cigares, rhum, musiques, danses font partie de l’âme cubaine.

Cuba au XXIe siècle ne ressemble à aucune autre destination au monde et c’est peut-être cela qui m’attire.

ciao

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *