La porosité qu’est-ce que c’est ?

porosite

L’hydratation est l’une des principales clés pour que nos cheveux soient en bonne santé, il est donc essentiel de la maintenir. Pourtant il arrive que malgré une hydratation régulière, les cheveux restent secs et cassants. D’où l’importance de connaître son niveau de porosité.

L’état actuel de nos cheveux résulte des soins que l’on y apporte.

Dans l’article intitulé Hair’s anatomy qui est en ligne sur le site (ici), je vous expliquais que la tige capillaire qui compose le cheveu (pas uniquement car il y a aussi le bulbe pilaire) est composé de cuticules qui sont des cellules en forme d’écailles superposées les unes sur les autres pour servir de couche protectrice du cheveu.

Et c’est là qu’intervient la porosité des cheveux.

Mais qu’est-ce que la porosité ?

C’est la capacité que les cheveux (et plus précisément les écailles) ont pour retenir l’hydratation des cheveux.

Il existe trois niveaux de porosité :

  • La porosité faible
  • La porosité moyenne
  • La porosité forte

Si vous connaissez déjà votre niveau de porosité, je vous invite à passer directement au niveau de porosité qui vous concerne.

Je ne connais pas mon niveau de porosité ?

Il est possible de connaître son niveau de porosité et cela de manière simple avec le “test du verre d’eau”.

Pour cela, il vous faut :

  • une mèche de vos cheveux propre et exempte de tout produit (car cela pourrait fausser le test)
  • et un verre d’eau à température ambiante

Posez votre mèche dans un verre d’eau et attendre 1 ou 2 minutes :

  • si votre mèche reste en surface : votre porosité est faible
  • si votre mèche coule lentement puis stagne au milieu du verre : votre porosité est moyenne
  • et si votre cheveu coule au fond du verre : votre porosité est forte

Sachez que la porosité peut varier selon les zones de votre chevelure.

J’ai un niveau de porosité faible

Dans ce cas, vos écailles de cheveux sont serrées et fermées et donc c’est mission impossible pour la pénétration de vos soins capillaires. L’eau aussi a également du mal à pénétrer, vous pouvez le constater car vos cheveux ont tendance à sécher très rapidement.

La solution : Lors de la pose de soins ou masques capillaires, il faudra aider  les écailles de vos cheveux à s’ouvrir grâce à la chaleur par le biais d’un casque à vapeur, bonnet, chauffant, serviette chaude, film transparent pour les petits budgets ou alors le steamer par exemple. Misez également sur les leave-in ou les huiles végétales dites légères du type huile de jojoba, huile de pépin de raisin ou huile d’argan par exemple.

J’ai un niveau de porosité moyen

C’est le cas de figure idéale lorsque l’on parle de porosité car les cheveux sont réceptifs aux soins (l’absorption et le maintien de l’hydratation se font parfaitement).

En effet les cheveux à porosité normale ont les écailles légèrement ouvertes et laissent libre l’accès aux soins pour ensuite se refermer. Ainsi les actifs peuvent agir au mieux dans ce cas de figure.

Mais ce n’est pas parce que vous êtes dans ce cas, que vous devez lever le pied bien au contraire vous devez toutes comme les autres cas de figures, choisir une routine adaptée pour prévenir tout problème de ce type.

J’ai un niveau de porosité fort

Ce niveau de porosité est la conséquence de l’utilisation fréquente d’appareils à chaleur (fer à lisssr, sèche-cheveux, …) et de produits chimiques (produits défrisants, colorations, …).

Les écailles de vos cheveux sont complètement ouvertes et perméables. Elles absorbent l’eau et les produits capillaires mais ne les retiendront pas. Dans ce cas de figure vos cheveux sèchent très difficilement.

La solution : Misez sur les soins protéinés ! En effet il faudra agir en profondeur et combler les trop grandes ouvertures des écailles en scellant l’hydratation grâce à des beurres végétaux et des huiles végétales épaisses comme l’huile de ricin. Privilégiez aussi les crèmes riches et les masques capillaires qui vous répareront u fur et à mesure les écailles de vos cheveux.

Le niveau de porosité peut-il varier au fil du temps ?

Oui, cela dépend de l’environnement et de la manière dont vous entretenez vos cheveux. C’est pourquoi il faut rester vigilante aux besoins de ses cheveux si on veut les garder en bonne santé et pour la majorité d’entre nous si on veut qu’ils poussent bien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *