Laolu Senbanjo – Découverte artistique

laolu

A travers cet article, je tiens à vous faire part de mon coup de cœur artistique pour un jeune artiste nigérian Laolu Senbanjo qui a su relevé le défi d’imposer son style dans le monde de l’art urbain new-yorkais.

L’univers de Laolu

LAOLU-MODELE

Rien ne le prédestinait à travailler dans le domaine artistique. Laolu est né à Llorin au Nigéria où il travailla en tant qu’avocat avant que sa passion prenne le dessus et qu’il s’installa à Brooklyn pour vivre de son art.

Les motifs de sa peinture sont “Afromysterics” c’est-à-dire des tourbillons, des courbes, des torsades mais pas seulement des touches ethniques à travers des rappels africains (notamment des masques ou personnages africains par exemple). D’ailleurs Laolu appelle l’ensemble de son art “L’art sacré de l’Ori”. Il puise son inspiration de l’art Yoruba dont il fait partie de l’ethnie.

“Dans ma langue, Yoruba ‘Ori’ signifie littéralement votre essence, votre âme, votre destin. Quand je travaille avec une muse, la muse, leur Ori et moi on ne forme plus qu un”.

Quels sont ses supports ? Armé de son feutre, il est aussi à l’aise avec des tableaux, des modèles ou des vêtements.

Pour ma part, j’aime son style authentique, ses graphismes ainsi que sa manière d’associer le côté traditionnel de l’art Yoruba et son style urbain.

 

laolu-femme

Laolu et ses collaborations

air-max-laolu

La première fois que j’ai entendu parler de lui ou du moins de son art, c’était bien lors de sa collaboration avec le très célèbre équipementier Nike pour dessiner une collection de tee-shirts et de chaussures de sport.

En effet, j’avais trouvé le résultat assez original d’associer le côté ethnique avec des touches de couleurs très colorées qui contrastent avec le côté urbain de la marque.

airmax-laoli

D’ailleurs cette collaboration à conduit à d’autres collaborations tout aussi prestigieuses.

Comme le body painting visible dans le clip Apathy, le quatrième titre de l’album Lemonade de la très célèbre artiste Beyoncé par exemple.

Beyonce-x-laolu

 Son militantisme

Derrière son art, il y a un acte militantisme. La raison s’explique peut-être par sa formation initiale en d’avocat spécialisé dans le droit des femmes et des enfants.  En effet, Laolu n’hésite pas à promouvoir dans ses œuvres la culture africaine et ses personnages historiques, mais aussi la justice sociale, le féminisme et la protection des enfants.

D’ailleurs le féminisme, les femmes et les enfants sont souvent les principaux thèmes de son travail.

tableau

Un artiste complet

Depuis le début de cet article, je vous parle de ses peintures mais le travail de Laolu ne se résume pas à cela. Artiste complet, il chante et joue de la guitare au sein de son groupe Laolu and the Afromysterics.

Auquel il faut ajouter à sa palette de talent (sans jeux de mots de ma part) celle d’acteur car ce pionnier de l’afro-futurisme, incarne sur l’écran le rôle d’Aminu, dans la web-série Assorted Meat, qui raconte trois Nigérians qui découvrent le quartier de Brooklyn à New York.

Affaire à suivre

La qualité de son travail artistique a fait l’unanimité dans la communauté underground new-yorkaise d’ailleurs il en devient l’un des plus grand représentant. Mais mis à part son talent, il montre que la poursuite de ses rêves est possible tant que l’on y croit et que l’on travaille dur pour y arriver. Ne jamais s’excuser de son authenticité mais plutôt en faire une force.

Maintenant, Laolu partage son temps entre le Nigéria et les Etats-Unis. Et à mon avis, on a pas fini d’en entendre parler pour le plus grand plaisir des amoureux d’art africain.

fin-laolu

Citation :

“tout est ma toile” est mon mantra.

1 Commentaire

  1. Myriam
    19 septembre 2016 / 16:06

    Je ne le connaissais pas du tout. C’est un artiste qui a plusieurs cordes à son arc et qui véhicule de belles valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *