Le Maré Tet’ pour les débutants

mare-tet

Dans l’article d’aujourd’hui, les foulards sont à l’honneur !

D’ailleurs, le foulard connaît divers appellations : attaché du foulard, maré tet’ (les Antilles),  missoro (Mali), gele (Nigéria)  ou encore headwrapping (en anglais).

Ô mon beau foulard !

sans-titre-foulard

Bicolore, multicolore, en wax, fleuri, à pois ou même unicolore le foulard se décline sous plusieurs coloris et sous différentes matières. Pour des raisons religieuses, comme accessoire de mode ou comme moyen de dissimuler son “bad hair day“, le foulard est un élément intemporel. Et de ce fait, il est une “pièce indispensable ” à avoir dans son placard (au même titre que le jean).

Mais sachez qu’avant que cela ne deviennent à la mode, selon les origines le foulard était autrefois porteur d’un message selon la matière et la manière dont il était attaché. Par exemple aux Antilles, il permettait de connaître l’état matrimonial d’une femme ( la coiffe traditionnelle antillaise).

Tandis qu’en Afrique, selon les styles et les plis, ainsi que le tissu utilisé, le tout permettait d’identifier le statut social d’une personne et même sa région d’origine à l’occasion d’une cérémonie (mariage, baptême, …) à laquelle il fut porté.

De nos jours, le “maré tet’ ” est devenu une tendance universelle car il a l’avantage de se porter en toute situation et de s’accorder à nos tenues en laissant libre cours à sa créativité et sa fantaisie.

Et le choix du foulard dans tout ça ?

foulard-comment

La longueur : Si  vous souhaitez vous lancer dans le “maré tet’ “et que vous êtes novice, je vous conseillerai de prendre idéalement une longueur de 1m70 et pas au-dessus sinon ça risque d’être difficile à manipuler et cela nécessitera plus de technique. Et au minimum de 1m50 et pas en dessous sinon ça risque de faire un peu court.

Les tissus :

  • Le viscose : on le trouve en majorité dans les grandes surfaces car il n’est pas cher. Il peut toutefois être mélangé à de la soie pour apporter un peu plus de “cachet” au tissu. Il est idéal pour l’apprentissage du maré tet’ en plus il a une bonne tenue
  • Le wax (un de mes chouchous) : pour une “african touch” de quoi donner du peps à vos tenues. Il est difficile de faire un “maré tet'” sans l’avoir “travailler” car il peut s’avérer trop rigide et difficile à manipuler au début. Il a une bonne tenue.
  • Le polyester : il n’est pas cher, satiné et il fait de beaux plis. Par contre cette matière rend les cheveux trop rêches c’est pourquoi il faut mettre une protection ou un bonnet avant de  l’attacher à la tête. Il n’est pas conseillé aux débutants car son maintien n’est pas facile.

Et la soie ou le satin ? Ce sont des tissus nobles et si vous n’avez pas peur d’abîmer ces tissus, libre à vous de le faire. Par contre, niveau maintien ce n’est pas le top ni au niveau du volume. Mais l’avantage c’est que ce sont des tissus qui protégeront le mieux vos cheveux en préservant leur hydratation.

Les méthodes simples pour les débutants

Il existe plusieurs façons d’attacher le foulard du plus simple au plus complexe et cela  au gré de ses envies.

Ici, je vous propose des manières simples et rapides de le faire à travers des vidéos de youtubeuses :

  • Confidence d’une Turbanista, une passionnée de foulard et une youtubeuse qui partage des vidéos sur la manière d’attacher son foulard selon les occasions et selon ses humeurs.

  • La youtubeuse Kilahmazing nous montre 3 manières de réaliser un “maré tet'”

Et à l’occasion des fêtes de fin d’années , je vous montre une vidéo pour puiser des idées sur le maré tet’ spécial fêtes :

Et vous, avez-vous déjà expérimenté le maré tet’ ?

mare-tet-karo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *