Routine capillaire pour les enfants

L’article du jour parle des bambins et plus particulièrement de l’entretien de leur cheveux. En effet, les cheveux des enfants noires et métisses requièrent des soins quotidiens car ils ont tendance à être secs. C’est pourquoi une routine capillaire est incontournable pour des cheveux en bonne santé !

Bien sûr je parle de routine capillaire pour des enfants qui ont déjà une touffe de cheveux et non deux trois cheveux qui se battent en duel.

Une routine capillaire, qu’est-ce-que c’est ?

C’est tout simplement un ensemble de gestes et des soins réguliers que vous appliquez à vos cheveux afin de les entretenir et de les garder en bonne santé.

Il existe de multiples routines à réaliser selon son désir et les besoins de ses cheveux.

Mais rassurez-vous pas besoin de faire une routine complexe nécessitant beaucoup de produits et de manipulations. Le but n’est pas d’étouffer les cheveux avec un tas de produits.

Le matériel

Avant de vous parlez des étapes à réaliser, voici la liste du matériel à avoir pour préparer au mieux la routine de votre enfant :

Très utile, il aide au démêlage et au coiffage tout en apportant de l’hydratation aux cheveux. Sa composition est à 80% d’eau minérale et 20% d’huiles végétales de son choix.

D’ailleurs, un article dédié au vaporisateur capillaire pour enfants est en ligne ici.

Si vous n’en avez pas vous pouvez prendre une lotion capillaire du commerce “spécial enfant”.

vapo

  • Un peigne à grosses dents

Pour éviter la casse mais aussi pour que ce ne soit pas un mauvais moment à passer pour votre enfant, un peigne à grosses dents est nécessaire ! En plus cela permettra de démêler sans casser la boucle ou la frisure, ce qui donnera ainsi un bel effet.

Peigne

  • Une brosse à picot

On l’utilise juste après avoir démêlé les cheveux de votre enfant avec le peigne à dents larges.

Il permet d’éliminer les nœuds. Et la configuration unique de ses picots permet de brosser les cheveux sans les casser, les diviser et les endommager. Ainsi les frisettes ou bouclettes sont préservées. Et permet de mettre fin aux fameux “chichis“.

Brosse-picot

  • Une charlotte en plastique

Parce que nos enfants ne nous en voudrons pas (ou presque pas) … Elle devra être utilisée après un masque capillaire ou un bain d’huile. Pour ma part, j’utilise du papier sulfurisé que je couvre à nouveau avec un foulard en satin et j’attend une trentaine de minutes voir 1 heure maximum.

Le but est que l’action chauffante de la charlotte ou du papier sulfurisé permettra d’ouvrir les écailles du cheveu et ainsi les actifs du produit agiront plus efficacement.

  • Un foulard ou un bonnet en satin

A l’inverse, le coton absorberait l’hydratation et les cheveux seraient plus secs et donc plus cassants. Ainsi le soie permet de maintenir l’hydratation du cheveu.

  • Des grandes pinces à cheveux ou des élastiques sans partie métallique

Cela sera très pratique pour le démêlage des cheveux ou faire des sections pour coiffer votre enfant.

Voilà je vous ai énuméré le matériel indispensable pour démarrer une bonne routine pour votre bambin. Maintenant laissons place aux étapes.

Les étapes de la routine

L’étape du pré-lavage :

Les huiles végétales ont de nombreux bienfaits qui rendent les cheveux plus doux, brillants et surtout plus facile à coiffer.

En général les bains d’huiles sont réservés aux adultes pourtant ils peuvent être pratiqués sur les cheveux des enfants à condition que l’on y ajoute uniquement des huiles végétales (maximum trois).

La fréquence d’utilisation sera d’une fois par mois ou par semaine en fonction des besoins des cheveux. Ce soin profond vous permettra d’assouplir et de dompter les mèches les plus rebelles (cheveux secs, difficiles à coiffer ou à démêler) tout en facilitant ainsi le démêlage et l’entretien quotidien.

Pour savoir comment appliquer le bain d’huile sur les cheveux de votre enfant, un article sur le bain d’huile est en ligne ici.

L’étape du lavage :

Place au shampoo ! Il doit être doux, sans sulfate ni paraben des shampoing comme Shea Moisture, Curls ou Miss Phytospecific entre autres proposent des shampoings doux pour les enfants.

Aussi, il faudra toujours laver les cheveux de votre bambin section par section.

Ainsi un ou deux shampoings par semaine selon le besoin et le type de cheveux et puis c’est tout !

L’étape de l’après-lavage :

C’est une étape à ne pas négliger afin que les cheveux ne s’assèchent pas suite au shampoing. Et en plus, l’après-shampoing  ou le leave-in facilitera le démêlage !

L’étape du démêlage :

Le démêlage des cheveux doit être fait quotidiennement. Attention je n’entends pas par là qu’il faut démêler à la moindre occasion les cheveux de son enfant. Pour ma part, hors shampoing, je démêle les cheveux de ma filles deux fois par jour. Sinon lorsque c’est jour du shampoing, je démêle lorsque j’applique le bain d’huile et ensuite pendant l’après-shampoing.

Cependant il arrive que le démêlage s’impose entre les shampoings.

N’oubliez pas lors du démêlage le vaporisateur est votre ami (et celui de votre enfant aussi voire surtout).

Autre astuce afin que le démêlage se passe bien :

– Démêlez au peigne à grosses dents en commençant par les pointes : on démêle la partie inférieure de la mèche et une fois celle-ci démêlée, on remonte… et ainsi de suite jusqu’à la racine. On ne commence jamais par les racines, sinon c’est la casse assurée et les larmes de votre enfant en prime.

– Pensez à maintenir d’une main la mèche fermement au-dessus du cuir chevelu puis démêlez avec l’autre main, de façon à ne pas tirer sur les racines.

L’étape du scellage :

Le scellage est expliqué dans le lexique ici.

Et pour cela rien de mieux qu’une huile végétale et de préférence légère  (coco, amande douce, jojoba, avocat,argan…).

L’étape de la coiffure :

Dernière étape et pas des moindres, la coiffure ! Et selon vos disponibilités et votre motivation, il existe deux types de parents.

Ceux qui sont opérationnels pour coiffer tous les jours leur enfant (mais comment font-ils??) et puis il y a les parents comme moi qui privilégient des coiffures qui tiendront au moins une voire deux semaines et que vous pourrez accessoiriser à votre guise (barrettes, serre-tête, rubans …).

Quoi qu’il en soit que l’on coiffe son enfant tous les jours ou pas, l’hydratation doit être quotidienne grâce à un produit hydratant de votre choix qu’il faudra sceller avec un peu d’huile végétale.

Voilà les étapes de cette routine sont terminées. Mais comme je l’ai expliqué au début de l’article, il s’agit d’une base pour une routine simple et efficace que vous pouvez, bien-sûr, modifier à votre guise.

Et vous pour quelle routine capillaire avez-vous opté ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *