USA – Harriet Tubman

Hariet-tubman-billet20

Humaniste, altruiste, leadership, déterminisme, bravoure sont autant de qualifications qui définissent Harriet Tubman et qui font d’elle une icône mythique des mouvements anti-esclavagistes. 

Au cœur du sud de l’Amérique profonde, à l’époque en proie à l’esclavage, cette esclave fugitive a tenu tête et s’est battue une grande partie de sa vie pour sauver les siens et ceux au péril de sa vie. En effet, Harriet Tubman aurait aidé pas mois de 300 esclaves à s’échapper des plantations du sud pour trouver le chemin de la liberté.

Zoom sur celle que l’on surnomma “la Moïse noire”.

Son enfance

Enfance-tubman

Harriet Tubman née Araminta “Minty” Ross vers les années 1820 dans le Maryland aux Etats-Unis. Elle est issue d’une famille d’esclaves. On lui prête des origines ghanéenne par ces ancêtres.

Hélas comme la grande majorité des familles d’esclaves, sa famille fut séparé en faveur du commerce d’esclaves. Ainsi à 5 ans, elle est prêté à un couple où elle s’attela à diverses tâches : couture, baby-sitting et le ménage entre autre. Elle était souvent battue très sévèrement par ses maîtres ce qui lui laissa des cicatrices à vie.

Durant son adolescence, un événement eut un impact spirituel majeur sur vie. Dans une mercerie, un contremaître furieux contre un de ses esclaves qui avait quitté les champs sans permission, lança un lourd objet à destination de cet esclave mais il rata sa cible et l’objet atteignit la tête de Tubman. Cet événement lui causa un traumatisme crânien. Dès lors, elle fut en proie à des visions qu’elle interpréta comme des signes divins. Sa foi fut alors renforcée et elle se plongea dans l’Ancien Testament. Cette perspective religieuse la guida tout au long de sa vie.

Son évasion

Reward-tubman

A l’âge adulte, elle adopta le prénom Harriet en hommage à sa mère. Et en 1844, elle épousa John Tubman, un mulâtre**** libre. Cependant en 1849, son maître Edward Brodess  décéda laissant derrière lui sa femme et ses huit enfants. La veuve décida de vendre Harriet Tubman pour payer les dettes de son feu mari et ainsi éviter la saisie de la petite ferme.

Mais malade depuis un moment, sa valeur marchande avait diminué et sa revente était difficile. Mais craignant d’être vendu un jour, Harriet décida de s’échapper avec ses frères, son mari ne voulant pas la rejoindre. Mais suite à un avis de recherche de 100 dollars par esclave retrouvé, les frères Ross rabrouèrent le chemin ce qui contraint Harriet a en faire autant.

Quelques temps après, Harriet Tubman s’échappa à nouveau , seule, grâce à l’aide de sympathisants Quakers* et des membres du mouvement abolitionniste** qui avaient organisé un vaste plan d’évasion appelé Chemin de fer clandestin*.

Lorsqu’elle débarqua à la Pensylvanie. En état de choc, elle prend conscience que l’esclavage au sud du pays doit cesser, d’ailleurs à son arrivée elle dit ceci :

“Quand je découvris que j’avais franchi cette ligne, je regardais mes mains pour voir si j’étais la même personne. Il y avait une telle gloire sur tout : le soleil est apparu comme l’or à travers les arbres et sur les champs, et je me sentais comme si j’étais au Paradis. “

Dès lors son but est de faire venir sa famille coûte que coûte dans le nord de l’Amérique et de libérer aussi les esclaves.

La libération des esclaves

evasion

Malgré le fait que sa tête soit mise à prix, elle s’entraîna d’arrache pied aux techniques d’infiltration, manipulation d’infiltration, …

C’est en automne 1851, qu’elle retourne dans son ancienne plantation pour libérer sa famille et d’autres esclaves, son mari refusant toujours de la rejoindre.

A ce jour, il est estimé à 19 voyages dans les plantations du sud sans jamais être capturé ou sans jamais perdre un passager comme elle aimait tant le rappeler. Ainsi elle a libéré un peu plus de 300 esclaves. Beaucoup se dirigeaient vers le Canada, désormais le seul endroit sûr d’Amérique du Nord pour les esclaves en fuite.

La Guerre de sécession

Son engagement contre le système esclavagiste du Sud la conduisit en Caroline du Sud durant la Guerre de sécession américaine où elle joua divers rôles : cuisinière, infirmière, éclaireuse et même espionne au sein de l’Armée de l’Union. L’Union comprend tous les États abolitionnistes et cinq États « frontaliers » esclavagistes et est dirigée par Abraham Lincoln, un pro-abolitionniste. La victoire de Lincoln à l’élection présidentielle de 1860 entraîne une première sécession de sept États du Sud, avant même que Lincoln ne prenne ses fonctions.

Sa vie dédiée aux autres

Harriet Tubman s’installa dans une grande propriété à Fleming dans l’état de New York après la guerre de sécession américaine. Elle devient un militante active pour les droits des Noirs et des femmes jusqu’à la fin de sa vie. D’ailleurs elle accueillit sa famille et des dizaines d’orphelins, d’anciens esclaves miséreux dans sa maison.

Elle meurt le 10 mars 1913 et reçut les honneurs militaires au cours de son enterrement. Durant toute sa vie Harriet Tubmman ne sut ni lire et ni écrire.

Les hommages 

  • le 20 avril 2016, il est annoncé qu’elle figurera sur les nouveaux billets de banque de 20$ des Etats-Unis. Elle sera à ce jour la première femme et la première noire a y figurer.
  • En 2010 une astéroïde est nommée Tubman
  • Elle est inscrite au National Women’s Hall of Fame
  • un mémorial en son nom est édifié dans le Maryland

Citation

” Si j’avais convaincu plus d’esclaves qu’ils étaient bien des esclaves, j’aurais pu en sauver des milliers d’autres”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *