USA – Mos Def

mos-def-article

Rappeur et Acteur engagé mais avant tout Homme de Foi, Yasiin Bey Smith (nom de naissance Dante Terrell Smith Bey) mais plus connu sous le nom de Mos Def est né le 11 décembre 1973 à Brooklyn, NY.

Zoom sur cet artiste aux multiples facettes.

Fils d’une secrétaire Sheron Smith et de l’imam sunnite Warith Deen Muhammad, il est l’ainée de 12 frères et sœurs. Mais il est élevé à Brooklyn par sa mère. Il se convertit à l’Islam à l’âge de 19 ans.

Acteur dans une dizaine de film. Sa passion du théâtre s’est développée lorsque sa mère l’emmène voir la pièce de théâtre « Wild Style» situé dans le Bronx. Dès lors, il démarre rapidement une carrière d’acteur à l’âge de 9 ans dans le téléfilm américain  God bless the Child. S’ensuit plusieurs rôles dans des films comme 16 BlocksBraquage à l’italienne, Bamboozled et Brown Sugar.

Ce n’est qu’en 1994 qu’il se lance dans le hip-hop où il forme le groupe UTD (Urban Thermo Dynamics) avec son frère Jashiya Illson et sa sœur Ces. Mais c’est en 1996 que Yasiin se fait connaître comme artiste solo grâce à ses collaborations avec De La Soul et Da Bush Babes. C’est aussi à cette époque qu’il forme avec Talib Kweli le groupe Black Star et ils sortent de nombreux singles à succès.

De 2002 à 2007 il est présentateur de l’émission de slam engagé Def Poetry Jam sur la chaîne américaine HBO. L’émission présente les performances de slams ou poésies de personnes prometteuses ou d’acteurs et artistes célèbres comme Kanye West, Erykah Badu et parfois Yasiin Bey lui-même.

Mais en dehors de ses multiples facettes artistiques, Yasiin est un activiste. Le rappeur new-yorkais a beaucoup écrit sur les problèmes d’immigration, la brutalité policière en les affiliant à du racisme institutionnalisé, comme sur le titre “Mr Nigga”. Il avait également tourné un documentaire polémique en juillet 2013 où il avait accepté de subir un gavage alimentaire auquel ont eu droit des prisonniers de la tristement célèbre prison Guantanamo aux Etats-Unis. L’objectif de ce documentaire choc: dénoncer le traitement inhumain réservé aux détenus, musulmans pour la plupart, nourris contre leur gré (et même pendant le ramadan) par les autorités policières.

En 2012, il change son nom de scène par Yasiin Bey. D’ailleurs son premier projet musical sous ce nouveau nom est une mixtape de freestyles revisitant une quarantaine de hits hip-hop à succès de ces dernières années avec une vision engagé. Le premier titre à être révélé est “Niggas in Poorest”, un freestyle sur l’instrumentale de Niggas in Paris de Kanye West et Jay-Z.

En 2014, il a dû annuler sa tournée aux Etats-Unis. Citoyen américain et vivant depuis plusieurs années en Afrique du Sud, il est se voit interdit de séjour aux Etats-Unis pour des raisons inconnus. Il se dit d’ailleurs que cela peut-être dû à ces textes trop engagés. D’ailleurs à ce sujet, il dit:

« Jai vécu à Brooklyn 33 ans de ma vie. Je pensais que jallais y être enterré. Et puis, il y a sept ans, je me suis dit : je dois y aller, je dois partir. Cest très dur de partir. Pour quun mec comme moi, qui descend de cinq ou six générations non seulement aux États-Unis, mais dans la même ville, quitte son pays natal, ça veut dire que quelque chose cloche aux États-Unis. »

Il est père de 6 enfants et a été marié deux fois. Sa femme actuelle est Alana Wyatt.

Il annonce en janvier 2016 qu’il se retire de l’industrie musical et du cinéma. Cependant il prévoit la sortie d’un dernier album à la fin de l’année 2016.

Citation :

Le hip-hop est une belle culture. C’est inspirant, parce que c’est une culture de survivants. Tu peux créer de la beauté à partir de rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *