USA – Rosa Parks

rosa-parks-article

La personnalité du jour est une des figures emblématiques des droits civiques : Rosa  Parks.

A l’époque de la ségrégation raciale aux sud des Etats-Unis, elle  marque l’histoire en disant non contre une des lois de Jim Crow*.

Zoom sur l’un des personnages emblématiques des droits civiques à  l’époque d’une Amérique ségrégationniste.

Rosa Louise McCauley est née le 04 février 1913 en Alabama, USA. Son père (charpentier) et sa mère (institutrice) se sépare alors qu’elle est encore jeune. Elle grandit alors avec sa mère et son jeune frère dans une ferme de ses grands-parents maternels.

Durant son enfance, elle subit le racisme. En effet le Ku Klux Klan** avait brûlé deux fois l’école qu’elle fréquentait, les bus avait une section pour les blancs et une section pour les noirs ou il y avait des fontaines publiques réservées aux blancs ou aux noirs par exemple.

Elle fut contrainte d’arrêter ses études secondaires pour s’occuper de sa mère malade.

En décembre 1932, Rosa épouse Raymond Parks, barbier et un militant membre de l’Association de l’Alabama pour la promotion des gens de couleur (National Association for the Advancement of Colored People, NAACP***). Encouragé par son mari, elle termine ses études et obtient son diplôme d’études secondaires.

De 1943-1957, Rosa Parks travaille en tant que secrétaire à Montgomery pour la NAACP. C’est en 1945 lorsqu’elle travaille comme secrétaire durant une courte période à Maxwell (où la ségrégation n’est pas en rigueur) qu’elle prend réellement conscience de la situation injuste des noirs du sud de l’Amérique.

Par la suite, un événement marquant rendra célèbre Rosa Parks et sera à l’origine de l’avancée des droits civiques aux Etats-Unis.

Dans les bus de Montgomery, les quatre premiers rangs sont réservés aux Blancs. Les Noirs, qui représentent trois quarts des utilisateurs, doivent s’asseoir à l’arrière. Ils peuvent néanmoins utiliser la zone centrale, jusqu’à ce que des Blancs en aient besoin ; ils doivent alors, soit céder leur place et aller vers le fond, soit quitter le bus.

Mais le 1er décembre 1955 à Montgomery, Rosa Parks est arrêtée pour avoir refusé de céder sa place dans la zone centrale à un 2--Rosa-parksblanc dans le bus. Elle passe la nuit en prison et est condamnée à une amende de 15 dollars pour « désordre public» et « violation des lois locales ». Suite à cela, une campagne de protestation et de boycott de la compagnie du bus est menée par le pasteur Martin Luther King et une cinquantaine de dirigeants afro-américains.

rosa-parks-arrestation

Le 13 novembre 1956, la Cour Suprême des Etats-Unis abolit cette loi dans les bus. Elle fut applicable dès le 20 Novembre 1956 ce qui m’y fin au boycott. Au total, le boycott aura duré 381 jours.

Constamment menacé suite à l’abolition de cette loi, en 1957 elle quitte Montgomery pour s’installer dans le Michigan. Elle rejoint alors l’équipe du représentant afro-américain démocrate local pour qui elle travaille jusqu’à sa retraite en 1988.

En février 1987, elle fonde le « Rosa and Raymond Parks Institute for Self Development» en l’honneur de son mari décédé. Cet institut organise des visites en bus de l’époque pour les jeunes générations en leur montrant les sites importants du mouvement des droits civiques.

Bus-rosa-park

En Octobre 1995, elle participe à la célèbre Million Man March organisé par Louis Farrakhan (voir l’article) au coté de Martin Luther King.

4-Rosa-parks

Elle décède le 24 Octobre 2005 suite à une démence dégénérative à l’âge de 92 ans. Le jour de son enterrement tous les drapeaux furent en berne.

Son corbillard est suivi d’un bus des années 50 recouvert d’un linceul noir et celui dans lequel elle avait été arrêtée est drapé d’un linceul rouge et noir jusqu’au jour des obsèques. Les premières places des bus de Montgomery sont  recouvertes d’une photographie d’elle, entourée d’un ruban noir, et restent libres jusqu’au jour de son enterrement. Elles portaient l’inscription :

« La société de bus RTA rend hommage à la femme qui s’est tenue debout en restant assise »

Elle est la première femme et deuxième personnalité noire et ne faisant pas partie du gouvernement à avoir sa dépouille exposée au Capitole pour un hommage public, privilège habituellement réservé aux hommes politiques et aux soldats. Plus de 60 000 Américains lui rendent hommage dans son État natal de l’Alabama et à Washington.

Pour information, Rosa Parks n’a pas été la première personne a refusé de céder sa place. En effet , le 2 mars 1955, Claudette Colvin âgée de 15 ans, elle refusa de laisser son siège à un Blanc dans un autobus de Montgomery. Seulement elle tomba plus tard enceinte d’un homme marié plus agé. Mais les principaux leaders noirs redoutèrent que la presse blanche n’utilise la grossesse illégitime de Claudette pour saper son statut de victime et discréditer ainsi tout boycott consécutif des bus.

Citation :

« Les gens ont toujours cru que je n’avais pas cédé ma place parce que j’étais fatiguée. Ce n’est pas vrai. Je n’étais pas fatiguée physiquement. J’étais surtout fatiguée de devoir capituler »

Les Hommages :

  • Rosa Parks est inscrite au National Women’s Hall of Fame.
  • Le , le président des États-Unis Barack Obama dévoile une statue de Rosa Parks dans la galerie statuaire du Capitole à Washington.
  • Le nom de Rosa Parks a été donné à une gare RER E à Paris (19e arrondissement). Une grande fresque en mosaïque conçue par les habitants du quartier et illustrant la vie de Rosa Parks est installée dans l’un des couloirs de circulation de cette gare

mosaique


*lois de Jim Crow :
  elles constituaient l’un des élément majeurs de la ségrégation raciale au Sud des Etats-Unis dont les mesures phares étaient la séparation des noirs et des blancs dans les lieux publics et l’interdiction des mariages inter-raciaux.

**Ku Klux Klan : organisation raciste américaine, fondée par des vétérans sudistes après la guerre de Sécession (1867). Elle prône la suprématie blanche.

***NAACP : National Association for the Advancement of Colored People (ndlr Association Nationale pour la Promotion des Gens de Couleur) une association américaine de défense des droits civiques créée en 1909.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *