USA – Viola Davis

viola-davis-article

Il y a des parcours comme Viola Davis qui inspirent… Elle a su grâce à son talent se faire une place dans le cercle très restreint d’Hollywood et de ne surtout pas céder aux diktats auxquels sont soumis les actrices.

Son enfance

Viola Davis est née le 11 août en 1965 en Caroline du Sud. Issue d’une fratrie de 6 enfants, sa famille s’installe  dans le Rhode Island lorsqu’elle a à peine deux mois.

Durant son enfance, elle vécut dans des conditions de grandes pauvretés. A cela elle dit :

La plupart du temps, le déjeuner de la cantine était mon seul repas […] Je voulais me lier d’amitié avec des enfants dont les mères leur cuisinaient trois repas par jour et aller chez eux dès que je le pourrais.

C’est au lycée Central Falls High School qu’elle fréquente que Viola Davis se découvre une passion pour les arts. Après son diplôme de fin d’études, elle se spécialise dans le théâtre à l’université de Rhode Island avant d’en sortir diplômée en 1988. Puis elle suit pendant 4 ans des cours d’art dramatique à la prestigieuse Juilliard School de New York.

Ses débuts et ses seconds rôles

Elle débute en 1996 dans divers rôles de séries télévisées (NYPD Blue et New York Undercover) et une apparition au cinéma (The Substance of Fire).

Et c’est deux ans plus tard que le célèbre réalisateur Steven Soderbergh lui confie un second rôle au cinéma dans le polar Hors d’atteinte en 1998 au côté de George Clooney et Jennifer Lopez, s’en suivirent d’autres seconds rôles dans divers projets cinématographies et télévisuels.

Sa carrière théâtrale n’est pas en reste car elle décroche le rôle principale de la pièce King Hedley II ce qui lui vaut de remporter un Tony Award dans la catégorie meilleure performance  théâtrale.

Viola Davis accède à une belle notoriété et une reconnaissance dans le milieu du cinéma avec son rôle de Madame Miller dans Doute (2008) de John Patrick Shanley où elle joue aux côtés de Meryl Streep et Amy Adams entre autres. Ce rôle lui vaut d’être nominé aux Golden Globes et à l’Oscar du meilleur second rôle.  En 2010, elle reçut un Tony Award de la meilleure actrice pour son rôle dans Fences. Ce filmréalisée par Denzel Washington, se déroule dans les années 50 et raconte l’histoire d’un ancien joueur de baseball devenu éboueur qui a échoué dans sa carrière à cause d’une erreur de jeunesse.

Sa consécration

Viola Davis parvient à s’imposer dans le mélodrame  La Couleur des sentiments de Tate Taylor où son personnage de la nounou Aibileen Clark lui vaut de bonnes critiques et des récompenses dont le Critics’ Choice Movie Award et la NAACP Image Award entre autres.

Mais c’est bien à  la télévision qu’elle parvient à confirmer son statut de grande actrice. En effet grâce à son rôle principal dans la série à suspens How to Get Away with Murder (2014) de Shonda Rhimes où elle y joue le rôle d’Annalise Keating, une avocate et professeure de droit qui exerce une influence majeure sur plusieurs de ses élèves, dont certains se retrouvent impliqués dans un meurtre. Elle obtient en 2015 l’Emmy de la meilleure actrice et devient alors la première femme noire à décrocher cette haute distinction, une première en 67 ans !

viola-davis-emmy

Au moment de recevoir son trophée elle fait un discours émouvant qui fait sensation  pour dénoncer le manque de grands rôles au cinéma pour les femmes noires. Elle commence son discours par la citation d’une icône mythique des mouvements anti-esclavagistes Harriet Tubman.

Sa vie de famille

Depuis 2003, l’actrice est mariée à l’acteur Julius Tennon. Et en 2011, Ils ont adopté une fille prénommée Genesis.

fille-genesis
couple-tennon

Philanthrope

Viola Davis a été récompensée pour son engagement auprès de Hunger Is, une ONG qui lutte pour améliorer les conditions de vie des enfants et « éradiquer la faim ».

J’ai sacrifié mon enfance pour la nourriture et j’ai grandi dans une honte immense“.

Lors de son discours, elle y évoque son enfance où elle connut la misère. Elle y raconte qu’elle allait parfois voler ou fouiller les poubelles pour se nourrir lorsqu’elle était jeune.

Citation :

” Ce qui sépare les femmes de couleur du reste du monde, ce sont les opportunités. “

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Captcha *